corner
 
   l'adieu - garou
corner
17 januari 2007 Stuur e-mail Alle gedichten bekijken van deze schrijver
Dood / Verdriet / Geen Thema


Adieu
Aux arbres mouillés de septempbre
À leur soleil de souvenir
A ces mots doux a ces mots tendres
Que je tai entendu me dire
À la faveur d’un chemin creux
Ou d’une bougie allumée
Adieu a ce qui fut nous deux
À la passion du verbe aimer
L’adieu
Est une infini diligence
Où les chevaux ont du souffrir
Où les reflets de t’ont absence
Ont marqué l’ombre du plaisir
L’adieu est une lettre de toi
Que je garderai sur mon cœur
Une illusion de toi et moi
Une impression de vivre ailleurs
L’adieu
N’est que vérité devant Dieu
Tout le reste est lettre à écrire
À ceux qui ce son dit adieu
Quand il fallait se retenir
Tu ne peux plus baiser les yeux
Devant le rouges des cheminées
Nous avons connus d’autres feux
Qui nous ont si bien consumés
L’adieu
C’est nos deux corps qui se séparent
Sur la rivière du temps qui passe
Je ne sais pas pour qui tu part
Et tu ne sais pas qui m’embrasse
Nous n’aurons plus de jalousies
Ni de paroles qui font souffrir
Aussi fort qu’on s’étais choisi
Est fort le moment de partir
Oh l’adieu
L’adieu
C’est le sanglot long des horloges
Et des trompettes de Waterloo
Dire à tous ceux qui s’interroge
Que l’amour est tombée à l’eau
D’un bateau ivre de tristesse
Qui nous à ronger toi et moi
Les passagers sont en détresse
Et j’en conais deux qui se noient
Adieu
Aux arbres mouillés de septempbre
À leur soleil de souvenir
A ces mots doux a ces mots tendres
Que je tai entendu me dire
À la faveur d’un chemin creux
Ou d’une bougie allumée
Adieu a ce qui fut nous deux
À la passion du verbe aimer
L’adieu
C’est le loup blanc dans sa montagne
Et les chasseurs dans la vallées
Le soleil qui nous accompagne
Est une lune bête a pleurer
L’adieu ressemble a ces marées
Qui viendrons tout ensevelir
Les marins avec les mariées
Le passé avec l’avenir

*pour vous mémé et pépé*


- leignon -

Gecontroleerd door: michris

       

   Reactie op dit gedicht
corner

leignon vindt het leuk als je reageert op dit gedicht

Nog geen account bij de Gedichten-Freaks?
Vul hieronder je gegevens in om te registreren
en laat gelijk een reactie achter.

Je schrijversnaam
Wachtwoord
Wachtwoord nogmaals
E-mailadres
Los de som op:
4 keer 4 =
Bericht
Let op maximaal 499 tekens!

 


 schiffie corner
Woensdag, januari 17, 2007 18:10 Alle gedichten bekijken van deze schrijver
schûn,wonderschûn!
 
Vorig gedicht | Volgend gedicht

corner Auteursrecht
 
De gedichten die ingezonden zijn op de website van de gedichten freaks en e.v.t. toekomst projecten die gekoppeld zijn aan de gedichten freaks blijven te alle tijden eigendom van de feitelijke auteur van het gedicht. Zonder toestemming van de feitelijk auteur mogen de gedichten niet gebruikt worden voor andere doeleinden dan lezen op deze site en indien hier toestemming voor gegeven is door de feitelijke auteur het uitgeven van de gedichten door Gedichten-Freaks zelf. Mocht er sprake zijn van misbruik van de content en de gedichten die gepubliceerd zijn op deze site door wat dan ook dan zullen er hoe dan ook (in samenspraak met de auteur) stappen worden ondernomen.



Sitemap overzicht - Privacy Policy